Semaine canadienne de sensibilisation à la malnutrition

La semaine du 23 au 27 septembre 2019, c’est la semaine canadienne de la sensibilisation à la malnutrition. L’APRL et ses membres ne peuvent pas être insensibles aux problématiques liées à la malnutrition. L’essence même de notre mission est de remédier aux méfaits de plus en plus documentés d’une nutrition insuffisante et/ou inadéquate. Les statistiques parlent d’elles-mêmes, une personne âgée sur trois est à risque de malnutrition au Canada ce qui représente environ 25 000 personnes à Laval. Les personnes qui souffrent de malnutrition restent en moyenne de deux à trois jours de plus à l’hôpital que les patients ayant un bon bilan nutritionnel et sont à risque d’être réhospitalisées dans les 30 jours suivants leur congé.

Ce sont des statistiques qui démontrent qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir dire que tous s’alimentent en quantité et en qualité suffisantes. On pourrait penser que la malnutrition est attribuable à une insécurité financière, mais de nombreuses autres raisons peuvent expliquer la malnutrition. Chez les personnes âgées, on peut parler de la perte d’appétit, des difficultés motrices et cognitives pour cuisiner et s’approvisionner, de l’isolement ainsi qu’un manque de connaissances sur les bienfaits d’une alimentation saine et équilibrée.

Les popotes roulantes sont une solution simple, efficace et économique pour répondre aux besoins des personnes âgées. À Laval, grâce à l’APRL et ses membres, de nombreuses personnes bénéficient du service, mais la semaine canadienne de la sensibilisation à la malnutrition nous rappelle qu’il y a tellement plus à faire. Nous réfléchissons et nous tentons de développer des projets pour offrir plus de services et soulager encore plus de personnes âgées à risque de malnutrition. Ainsi, au-delà des repas livrés chauds, les popotes de Laval produisent une grande quantité de mets congelés. L’APRL a développé un fonds d’aide pour les personnes âgées qui ont des difficultés financières. Actuellement, en partenariat avec le CISSSL, la ville de Laval et différents organismes, l’APRL se penche sur la question des déserts alimentaires et de l’accessibilité aux aliments sains et frais pour les personnes les plus à risque de vivre une insécurité alimentaire.

Nous vous invitons tous à promouvoir la semaine canadienne de la sensibilisation à la malnutrition, à parler de ce sujet au plus grand nombre de personnes. Plus de gens seront sensibilisés, plus les risques seront diminués.

Et puisque quand l’appétit va, tout va, pensez à votre entourage. Il y a forcément quelqu’un qui pourrait avoir besoin de petit coup de main. Partager un bon repas est le meilleur moyen pour raviver l’envie de bien manger.

Agnës Charland Sinotte

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *